Contact

Chasseur de tête Mode & Luxe

231 rue Saint Honoré
75001 Paris

T +33 1 81 70 52 26
info@meetandmatch.fr

Notre équipe est disponible sur RDV

DIRECTION DES TALENTS
talents@meetandmatchhr.fr

DIRECTION FINANCIÈRE
finance@meetandmatchhr.fr

DIRECTION LÉGALE/JURIDIQUE
legal@meetandmatchhr.fr

CONTACT PRESSE
presse@meetandmatchhr.fr

Faisons connaissance
Merci d’avance de nous transmettre vos coordonnées ainsi qu’un créneau de préférence pour un premier dialogue.
Créneau pour prise de contact
Merci de nous
avoir contacté.
Nous vous appellerons très prochainement.
Inscrivez-vous à
notre newsletter
Suivez toute l’actualité du monde
de la Mode et du Luxe.
Merci de vous être
inscrit à la newsletter.

Kering : stratégie de résilience et vision durable au coeur d’un marché du Luxe en mutation

Finance
 | 
Paris, le 08 février 2024 Dans le marché mondial fluctuant du luxe, le groupe…

Paris, le 08 février 2024

Dans le marché mondial fluctuant du luxe, le groupe Kering s’est positionné comme un navire de tête, bien que naviguant à travers des vents économiques difficiles.

Le conglomérat français du luxe, qui abrite des noms prestigieux tels que Gucci, Yves Saint Laurent et Bottega Veneta, a présenté ses résultats financiers pour l’exercice 2023, dressant le portrait d’une résilience et d’une prévoyance stratégique en plein milieu d’incertitudes économiques et géopolitiques.

Le chiffre d’affaires de Kering pour 2023 s’établit à 19,6 milliards d’euros, marquant une baisse de 4% en données publiées, incluant d’importants effets de change et de périmètre (respectivement -4% et +2%), et une diminution de 2% sur une base comparable.

« Au cours de cette année difficile pour le Groupe, nous avons renforcé notre organisation et pris des mesures décisives pour accroître encore davantage la visibilité et l’exclusivité de nos Maisons. Nous nous attachons à redynamiser Gucci, en nous appuyant sur l’alliance unique d’artisanat, d’héritage italien et de modernité qui caractérise cette Maison iconique. Le lancement de Kering Beauté et l’acquisition de Creed, Maison historique de haute parfumerie, nous permettront de prendre notre part d’un marché en croissance constante. Dans un environnement qui demeure incertain en ce début d’année, notre investissement continu dans nos Maisons pèsera à court terme sur nos résultats. L’expérience acquise au cours du développement remarquable du Groupe dans la dernière décennie nous rend confiants pour réaliser nos ambitions à long terme. » Francois-Henri Pinault, Président-Directeur Général

Ces chiffres mettent en lumière les marées changeantes du secteur du luxe, influencées par une constellation de facteurs allant de l’évolution du comportement des consommateurs aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

Malgré cette baisse, le réseau de distribution propre du groupe, y compris le commerce électronique, est resté stable sur une base comparable tout au long de l’année.

Cependant, le segment Wholesale et Autres a connu une baisse de 11%, reflétant la démarche stratégique de Kering pour resserrer l’exclusivité de la distribution de ses Maisons.

Le quatrième trimestre de 2023 a témoigné d’une contraction supplémentaire, avec des ventes en baisse de 6% en termes publiés et de 4% sur une base comparable.

Néanmoins, il y avait des signes positifs puisque les ventes dans les régions Asie-Pacifique et Japon ont augmenté, et les tendances en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord ont montré une amélioration séquentielle.

Gucci, le fleuron de Kering, a rapporté des revenus de 9,9 milliards d’euros, une baisse de 6% en termes publiés et de 2% en termes comparables.

Le réseau de distribution propre de la marque, qui représente 91% de son activité, a reflété le modèle plus large du groupe avec une baisse comparable de 2%.

Pourtant, les résultats opérationnels de Gucci restent solides à 3,3 milliards d’euros, avec une marge opérationnelle courante de 33,1%, malgré les investissements réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie de la Maison, qui a conduit à une contraction de la marge.

Yves Saint Laurent a présenté un tableau plus optimiste avec une baisse comparable modeste des revenus de 1%, atteignant 3,2 milliards d’euros, et une marge opérationnelle courante bien supérieure à 30%.

La Maison a montré une dynamique positive dans son réseau de distribution propre, en croissance de 4% en termes comparables.

Bottega Veneta a présenté une toile mixte, avec des revenus atteignant 1,6 milliard d’euros, marquant une baisse comparable de 2%.

Pourtant, son réseau de distribution propre a vu une croissance comparable de 4%, soutenue par de solides performances en Amérique du Nord et des signes encourageants en Asie-Pacifique et en Chine continentale.

Le récit des Autres Maisons de Kering, qui comprend Balenciaga et Alexander McQueen, a été celui de la contraction et du défi, avec des revenus en baisse de 8% sur une base comparable à 3,5 milliards d’euros.

Cependant, ce segment a tout de même vu une croissance de 3% dans son réseau de distribution propre.

Kering Eyewear et Corporate ont particulièrement brillé, la division eyewear atteignant un chiffre d’affaires record de 1,5 milliard d’euros, en hausse de 35% en termes publiés et de 10% en termes comparables, bénéficiant de la consolidation de Maui Jim et du développement excellent à travers le portefeuille de marques.

Sur le plan de la performance financière, le résultat opérationnel courant du groupe a atteint 4,7 milliards d’euros, en baisse de 15% par rapport à l’année précédente.

Le résultat net part du Groupe s’est établi à 3,0 milliards d’euros, avec un taux d’impôt effectif sur le résultat courant fixé à 27,4%.

En termes de flux de trésorerie et de structure financière, Kering a démontré une solide gestion de liquidité avec un cash-flow libre opérationnel de 2,0 milliards d’euros en 2023.

En excluant les acquisitions et les cessions immobilières, ce chiffre atteint 3,3 milliards d’euros. Cependant, l’endettement financier net a augmenté à 8,5 milliards d’euros, principalement en raison des acquisitions réalisées au cours de l’année.

Le Conseil d’administration a proposé un dividende de 14,00 euros par action, reflétant la confiance dans la résilience du Groupe et ses perspectives d’avenir.

En regardant vers l’avenir, Kering reste attaché à sa vision à long terme, se concentrant sur le développement de ses Maisons pour améliorer continuellement leur désirabilité et l’exclusivité de leur distribution, équilibrant l’innovation créative avec l’intemporalité, et assurant les plus hauts standards de qualité, de durabilité et d’expérience client.

Malgré la persistance des incertitudes économiques et géopolitiques, Kering continuera de mettre en œuvre sa stratégie et sa vision, visant une croissance rentable à long terme et affirmant son statut parmi les groupes les plus influents de l’industrie du luxe.

Pour 2024, Kering anticipe un premier semestre difficile mais reste dévoué aux dépenses et aux investissements essentiels pour le développement et la croissance à long terme de ses Maisons, tout en maintenant une vigilance et une discipline sur sa structure de coûts.

Dans un monde où le seul constant est le changement, le parcours de Kering en 2023 a été emblématique des défis et des succès plus larges du secteur du luxe.

Alors que le conglomérat se dirige vers un horizon de luxe durable, il sert de témoignage à la résilience et à l’attrait durable des marques les plus prestigieuses au monde.

Crédit image : Kering

Opportunité de carrière M&M : Talents