Contact

Chasseur de tête Mode & Luxe

231 rue Saint Honoré
75001 Paris

T +33 1 81 70 52 26
info@meetandmatch.fr

Notre équipe est disponible sur RDV

DIRECTION DES TALENTS
talents@meetandmatchhr.fr

DIRECTION FINANCIÈRE
finance@meetandmatchhr.fr

DIRECTION LÉGALE/JURIDIQUE
legal@meetandmatchhr.fr

CONTACT PRESSE
presse@meetandmatchhr.fr

Faisons connaissance
Merci d’avance de nous transmettre vos coordonnées ainsi qu’un créneau de préférence pour un premier dialogue.
Créneau pour prise de contact
Merci de nous
avoir contacté.
Nous vous appellerons très prochainement.
Inscrivez-vous à
notre newsletter
Suivez toute l’actualité du monde
de la Mode et du Luxe.
Merci de vous être
inscrit à la newsletter.

Richemont : Une Croissance modérée mais stratégique pendant les Fêtes

Finance
 | 
Paris, le 18 janvier 2024 – En dépit des prévisions prudentes des analystes,…

Paris, le 18 janvier 2024 –

En dépit des prévisions prudentes des analystes, Compagnie Financière Richemont SA, le conglomérat suisse de luxe, a dépassé les attentes avec une croissance robuste de 8% hors effets de changes pour le trimestre d’octobre à décembre.

Cette performance est particulièrement remarquable comparée aux prévisions moyennes de 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et une croissance de 6,8% en monnaies locales, selon les analystes sondés par AWP.

La Chine a été le théâtre d’une expansion fulgurante pour Richemont, avec une augmentation de 25% de ses ventes.

Ce bond est d’autant plus significatif que le pays se remet des séquelles économiques de l’abandon de sa politique zéro-Covid et d’une année antérieure marquée par une hausse des infections.

En Europe, cependant, Richemont a ressenti l’impact d’une baisse de 3% en monnaie locale des dépenses touristiques, avec une attention particulière sur la réduction des achats par les vacanciers américains.

À l’inverse, les ventes ont grimpé de 8% sur le continent américain, où les consommateurs semblent avoir privilégié les marques de luxe localement, une tendance qui pourrait marquer une évolution dans le comportement des consommateurs de luxe.

Le Japon s’est distingué comme le marché le plus dynamique pour Richemont, enregistrant une croissance stupéfiante de 18%, largement attribuable aux touristes chinois qui ont profité d’un taux de change avantageux face au yen, incitant davantage d’achats.

La division joaillerie de Richemont, qui comprend des maisons renommées telles que Van Cleef & Arpels et Buccellati, a connu une hausse de 12% hors effets de changes, continuant à asseoir sa domination dans le secteur.

Pendant ce temps, la division horlogère, abritant des marques de prestige comme Piaget, IWC et Jaeger-LeCoultre, a vu ses ventes croître de 3% hors effets de changes, malgré une légère régression une fois converties en euros.

En décembre, Richemont a connu un revers avec son projet de désengagement des activités de commerce en ligne. Après avoir prévu de céder en deux étapes ses plateformes Yoox-Net-A-Porter au portail britannique Farfetch, le groupe a dû revoir ses plans lorsque Farfetch a rencontré des difficultés.

Les résultats de Richemont illustrent la complexité du paysage du luxe, marqué par des fluctuations régionales significatives et des ajustements stratégiques en réponse à un environnement commercial en mutation.

Alors que le groupe poursuit sa progression dans un contexte post-pandémique, l’accent sur la diversification régionale et l’adaptabilité semble payer.

Les performances de Richemont offrent une lueur d’optimisme pour l’industrie du luxe, qui cherche à se stabiliser après les perturbations causées par la pandémie et à anticiper les tendances futures des consommateurs globaux.

Crédit image : Richemont

Opportunité de carrière M&M : Talents