Contact

Chasseur de tête Mode & Luxe

231 rue Saint Honoré
75001 Paris

T +33 1 81 70 52 26
info@meetandmatch.fr

Notre équipe est disponible sur RDV

DIRECTION DES TALENTS
talents@meetandmatchhr.fr

DIRECTION FINANCIÈRE
finance@meetandmatchhr.fr

DIRECTION LÉGALE/JURIDIQUE
legal@meetandmatchhr.fr

CONTACT PRESSE
presse@meetandmatchhr.fr

Faisons connaissance
Merci d’avance de nous transmettre vos coordonnées ainsi qu’un créneau de préférence pour un premier dialogue.
Créneau pour prise de contact
Merci de nous
avoir contacté.
Nous vous appellerons très prochainement.
Inscrivez-vous à
notre newsletter
Suivez toute l’actualité du monde
de la Mode et du Luxe.
Merci de vous être
inscrit à la newsletter.

La hausse du cours de l’action de LVMH a gonflé sa valeur boursière d’environ 30 milliards de dollars.

Finance
 | 
Résurgence de LVMH : Le Luxe Triomphe sur la Prudence des Marchés Paris, le 26…

Résurgence de LVMH : Le Luxe Triomphe sur la Prudence des Marchés

Paris, le 26 janvier 2024

Dans une démonstration spectaculaire de résilience, LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, le titan français de l’industrie du luxe, a défié les vents contraires économiques et les prévisions prudentes des analystes avec des résultats du quatrième trimestre qui ont non seulement rassuré les marchés mais ont également propulsé les valeurs boursières des géants du secteur.

Alors que la hausse du cours de l’action de LVMH a gonflé sa valeur boursière d’environ 30 milliards de dollars, elle a également joué un rôle de catalyseur pour l’indice paneuropéen STOXX 600, le faisant monter à son apogée des deux dernières années.

L’effet domino ne s’est pas arrêté là : la vague d’achats qui a suivi a ajouté quelque 70 milliards de dollars à la valeur de marché des principales maisons de luxe, suggérant un regain de confiance des investisseurs dans la capacité du secteur à naviguer dans un climat économique incertain.

Le rebond a été en partie attribué à la performance commerciale de LVMH au quatrième trimestre, qui a vu une augmentation de 10% de ses ventes, stimulée par une demande soutenue pour ses articles de mode haut de gamme pendant la période festive de fin d’année.

Cette nouvelle a été accueillie avec un soupir de soulagement par les marchés, qui étaient restés sur leur faim après le rapport d’octobre indiquant un ralentissement de la croissance des ventes à 9%.

L’attention se porte désormais sur la Chine, un marché crucial pour le luxe, qui a affiché une reprise économique moins vigoureuse que prévu après la levée des restrictions liées au COVID-19.

Néanmoins, les dirigeants de LVMH ont exprimé une confiance mesurée, notant que le nombre de clients chinois a doublé par rapport à 2019, malgré les défis actuels.

Le président-directeur général de LVMH, Bernard Arnault, a exprimé sa satisfaction quant au rythme de croissance, tandis que les analystes, tels que James Grzinic de Jefferies, soulignent que les derniers chiffres devraient “apaiser les nerfs à court terme” des investisseurs.

Cette récente poussée est un rappel que l’appétit pour le luxe, bien qu’il puisse connaître des fluctuations, reste une force durable dans l’économie mondiale.

Les marques qui ont su tisser des liens forts avec des consommateurs aisés semblent être en meilleure posture pour surmonter les périodes d’incertitude économique.

À l’inverse, les marques en quête de redressement, telles que Burberry, qui a récemment émis un avertissement sur ses bénéfices, pourraient avoir plus de difficultés à se maintenir à flot.

À l’heure où l’industrie du luxe s’adapte à la nouvelle normalité post-pandémique, les résultats de LVMH offrent un phare d’optimisme.

La demande chinoise pour les produits de luxe est toujours prévue pour représenter une part substantielle du marché mondial d’ici 2030, selon les études de Bain.

Cela illustre que même dans un climat économique capricieux, le désir de raffinement et d’exclusivité demeure une constante indéfectible.

Les performances divergentes des marques de luxe sont révélatrices de la complexité et de la diversité du marché.

Tandis que LVMH et Hermès continuent de naviguer avec aisance, d’autres cherchent encore leur cap dans une mer agitée.

La question demeure : quelles stratégies adopteront les marques pour s’assurer une croissance durable dans un écosystème aussi compétitif et imprévisible ?

Pour l’instant, LVMH mène la danse, prouvant une fois de plus que le luxe n’est pas seulement une affaire de mode, mais aussi de stratégie économique perspicace.

Source : Reuters

Crédit image : LVMH

Opportunité de carrière M&M : Talents