Contact

Chasseur de tête Mode & Luxe

231 rue Saint Honoré
75001 Paris

T +33 1 81 70 52 26
info@meetandmatch.fr

Notre équipe est disponible sur RDV

DIRECTION DES TALENTS
talents@meetandmatchhr.fr

DIRECTION FINANCIÈRE
finance@meetandmatchhr.fr

DIRECTION LÉGALE/JURIDIQUE
legal@meetandmatchhr.fr

CONTACT PRESSE
presse@meetandmatchhr.fr

Faisons connaissance
Merci d’avance de nous transmettre vos coordonnées ainsi qu’un créneau de préférence pour un premier dialogue.
Créneau pour prise de contact
Merci de nous
avoir contacté.
Nous vous appellerons très prochainement.
Inscrivez-vous à
notre newsletter
Suivez toute l’actualité du monde
de la Mode et du Luxe.
Merci de vous être
inscrit à la newsletter.

Prada au Carrefour des Rumeurs : Vente ou Stratégie à Long Terme ?

Actualités
 | 
Milan, 15 janvier 2024 – Le monde de la haute couture est en…

Milan, 15 janvier 2024 –

Le monde de la haute couture est en émoi depuis que des bruits de couloir suggèrent que la prestigieuse maison Prada serait en pourparlers avec un fonds d’investissement anglo-français, qui serait indirectement lié à la famille Wertheimer, propriétaire de Chanel.

Cette nouvelle survient dans un contexte où le secteur du luxe continue de défier la gravité économique avec des croissances records, et où chaque mouvement stratégique des grands acteurs est scruté à la loupe.

Selon les rumeurs, une rencontre secrète aurait eu lieu avant les festivités de Noël entre Miuccia Prada, des fidèles de son équipe et des représentants de ce fonds mystérieux.

La scène décrite semble sortie d’un film – discussions intenses sur l’avenir d’un empire, présence d’une belle-fille vêtue d’Alaïa et identité inconnue, et une absence remarquée : celle d’Andrea Guerra, PDG de la marque, et de Patrizio Bertelli, co-fondateur de Prada.

La maison Prada, qui a vu ses revenus bondir de 17 % pour atteindre 3,34 milliards d’euros lors des neuf premiers mois de 2023, est évaluée à 6 milliards d’euros par les prétendus acheteurs.

Cependant, malgré ces chiffres alléchants, la décision finale repose entre les mains de la famille Prada qui détient plus de 80 % des parts de l’entreprise.

Miuccia Prada, qui gère déjà seule la marque Miu Miu et partage la direction créative de Prada avec Raf Simons, pourrait aspirer à conserver un contrôle sur l’héritage familial.

La transaction, si elle a lieu, soulève des questions : Miuccia Prada restera-t-elle aux rênes de la création ? La transaction annoncerait-elle un renouveau ou marquerait-elle la fin d’une ère pour la marque emblématique ?

En parallèle, des spéculations circulent sur l’opportunité manquée d’une double cotation boursière de la marque, un projet mis en veilleuse, qui aurait pu assurer une indépendance financière accrue.

Et alors que l’hypothèse d’une acquisition par Kering ou Richemont paraît peu probable, le nom de LVMH reste chuchoté dans les couloirs, malgré une histoire compliquée.

Dans cet échiquier du luxe où la discrétion est reine, l’annonce potentielle d’une vente à un méga fonds anglais dirigé par l’ombre de la famille Wertheimer-Chanel attire l’attention sur les stratégies complexes et parfois secrètes des dynasties de la mode.

Prada, symbole d’innovation et de réussite Made in Italy, est à la croisée des chemins. Reste à savoir si cette route mènera à un nouveau chapitre d’expansion ou à un adieu émotionnel à une tradition séculaire.

Patrizio Bertelli avait un jour affirmé à Bloomberg : « Ce qui m’intéresse, c’est d’acheter, pas de vendre. » Le temps nous dira si cette philosophie demeure ancrée ou si les sirènes du changement l’emporteront.

Pour l’heure, le silence est d’or et seul l’avenir dévoilera le dénouement de ce feuilleton luxueux.

Mais une chose est certaine : le monde de la mode retient son souffle, attendant le prochain coup de maître de la famille Prada.

Crédits image : Prada

Opportunité de carrière M&M : Talents