Contact

Chasseur de tête Mode & Luxe

231 rue Saint Honoré
75001 Paris

T +33 1 81 70 52 26
info@meetandmatch.fr

Notre équipe est disponible sur RDV

DIRECTION DES TALENTS
talents@meetandmatchhr.fr

DIRECTION FINANCIÈRE
finance@meetandmatchhr.fr

DIRECTION LÉGALE/JURIDIQUE
legal@meetandmatchhr.fr

CONTACT PRESSE
presse@meetandmatchhr.fr

Faisons connaissance
Merci d’avance de nous transmettre vos coordonnées ainsi qu’un créneau de préférence pour un premier dialogue.
Créneau pour prise de contact
Merci de nous
avoir contacté.
Nous vous appellerons très prochainement.
Inscrivez-vous à
notre newsletter
Suivez toute l’actualité du monde
de la Mode et du Luxe.
Merci de vous être
inscrit à la newsletter.

LVMH s’offre le prestigieux immeuble du 150, avenue des Champs-Élysées

Actualités
 | 
Paris, le 07 décembre 2023 Dans un mouvement audacieux qui renforce…

Paris, le 07 décembre 2023

Dans un mouvement audacieux qui renforce sa présence dominante sur l’avenue la plus emblématique de la capitale française, LVMH, géant mondial du luxe, vient de frapper un grand coup en acquérant le prestigieux 150 avenue des Champs-Élysées, un emplacement stratégique pour le déploiement futur de sa marque phare, Dior.

Annoncée le 6 décembre 2023, cette acquisition est plus qu’une simple expansion : elle symbolise l’appétit insatiable de LVMH pour la “plus belle avenue du monde”.

Avec déjà des magasins Dior établis sur cette avenue, ce nouvel achat de plus de 6000 mètres carrés de surface commerciale non alimentaire devrait servir d’écrin aux bureaux de Dior et à trois autres espaces de vente, selon les détails confirmés par Jeanne D’Hauteserre, maire de l’arrondissement.

La transaction, qui n’a pas révélé ses chiffres mais est estimée avoisiner le milliard d’euros, s’inscrit dans un contexte de remous et de controverses.

En effet, une façade de revêtement symbolisant une malle géante de Louis Vuitton avait déjà soulevé des critiques parmi les élus écologistes de la ville.

Malgré ces tensions, la promesse de revitalisation et de création d’emplois semble apaiser les esprits.

La maire de l’arrondissement souligne l’importance de conserver le prestige de l’investissement français sur les Champs-Élysées, un sentiment écho par Bernard Arnault lui-même.

Dans un paysage où les investissements étrangers sont monnaie courante, le retour sous pavillon tricolore du site, précédemment propriété de Groupama et cédé au géant canadien Brookfield, est vu comme un coup de maître.

L’ampleur de l’acquisition a surpris les professionnels de l’immobilier, considérant la prétendue faiblesse du secteur immobilier français.

Cependant, Arnault, dont la passion pour les Champs-Élysées est bien connue, semble déterminé à continuer d’embellir son boulevard préféré, renforçant ainsi le statut de LVMH en tant que colosse du luxe.

Les spéculations vont bon train sur l’utilisation précise de ce nouveau joyau architectural.

Des rumeurs parlent d’un nouveau magasin phare pour Dior et peut-être d’une expansion pour Tiffany, récemment acquis par LVMH.

Ce développement est le dernier acte d’une bataille d’échecs immobilière entre LVMH et son rival Kering, démontrant que, dans le monde du luxe, les emplacements de prestige sont aussi convoités que les marques elles-mêmes.

Pour LVMH, le 150 Champs-Élysées est non seulement un investissement dans la pierre mais aussi dans son image de marque, dans l’histoire du luxe et dans l’avenir lumineux du shopping de prestige à Paris.

Crédit photographie : LVMH

Opportunité de carrière M&M : Talents