Contact

Chasseur de tête Mode & Luxe

231 rue Saint Honoré
75001 Paris

T +33 1 81 70 52 26
info@meetandmatch.fr

Notre équipe est disponible sur RDV

DIRECTION DES TALENTS
talents@meetandmatchhr.fr

DIRECTION FINANCIÈRE
finance@meetandmatchhr.fr

DIRECTION LÉGALE/JURIDIQUE
legal@meetandmatchhr.fr

CONTACT PRESSE
presse@meetandmatchhr.fr

Faisons connaissance
Merci d’avance de nous transmettre vos coordonnées ainsi qu’un créneau de préférence pour un premier dialogue.
Créneau pour prise de contact
Merci de nous
avoir contacté.
Nous vous appellerons très prochainement.
Inscrivez-vous à
notre newsletter
Suivez toute l’actualité du monde
de la Mode et du Luxe.
Merci de vous être
inscrit à la newsletter.

Cartier dévoile le plus grand atelier de joaillerie au Monde à Paris.

Actualités
 | 
Paris, le 26 décembre 2023 Dans une démarche qui célèbre à la…

Paris, le 26 décembre 2023

Dans une démarche qui célèbre à la fois l’artisanat traditionnel et l’excellence du luxe, la prestigieuse maison Cartier a levé le voile sur son nouvel atelier de haute joaillerie, proclamé le plus grand au monde. Niché au sein de l’historique quartier des joailliers de la capitale française, ce lieu d’exception réunit sous son toit près de 200 artisans de renom, marquant un tournant audacieux pour l’industrie de la joaillerie de luxe.

En septembre 2016, la maison emblématique du groupe Richemont a opéré un rassemblement stratégique de ses sites de production dans un bâtiment discret, mais imposant, du IXe arrondissement de Paris.

Ce temple de la joaillerie, loin des regards indiscrets, s’impose par sa sécurité rigoureuse, où accéder d’un étage à l’autre exige une identification précise – un badge et une reconnaissance de chaque artisan.

Les vastes couloirs, revêtus de tapis rouge, sont le théâtre d’une ruche silencieuse où le travail se fait avec sérieux et concentration.

Derrière les parois vitrées, on aperçoit les ateliers qui, malgré leur ressemblance avec de simples bureaux, abritent un savoir-faire inestimable.

Ces espaces sont volontairement restreints, perpétuant ainsi l’esprit des micro-ateliers parisiens où la transmission du métier, essentiellement orale, se fait dans l’intimité entre maîtres et apprentis.

Plus de 500 employés se partagent les lieux, incluant non seulement les ateliers de fine joaillerie et de nouvelle joaillerie, mais aussi les gemmologues et les équipes de logistique et d’ingénierie.

Répartis sur trois étages, ces ateliers sont le cœur battant de la création, où chaque pièce unique requiert entre 1.000 et 2.000 heures de travail minutieux, parfois jusqu’à 5.000 heures.

Chaque artisan chez Cartier reçoit un dessin, un seul, envoyé par l’équipe de création.

Avec cet ébauche et les pierres précieuses entre leurs mains, ils vont imaginer le développement complet du bijou.

La tâche est ardue et exige une planification méticuleuse et une exécution sans faille, souvent sur des périodes prolongées, pour donner vie à des pièces qui incarnent le luxe et l’élégance.

Le processus de création est complexe et détaillé, débutant par un moulage initial qui donne une idée du volume du bijou.

S’en suivent des échanges approfondis avec les créateurs et la réalisation d’un modèle en cire, précurseur du moule final en plâtre.

La technique ancestrale de la fonte à la cire perdue est ensuite employée pour créer ces chefs-d’œuvre.

Dans ces ateliers, on trouve des sertisseurs, des polisseurs, des ciseleurs, et même des glypticiens – artisans dont le métier tend à disparaître.

Cartier prend à cœur la formation continue de ces métiers, soulignant l’importance de préserver ces compétences spécialisées qui sont en demande croissante dans l’industrie.

En reconnaissance de la nécessité de former la prochaine génération, Cartier a investi dans l’éducation, en créant son propre Institut de joaillerie et en s’associant à la Haute École de Joaillerie pour un bachelor numérique.

Ces initiatives éducatives visent à soutenir et à perpétuer l’excellence dans le domaine de la haute joaillerie.

Dans un monde où le numérique prend de plus en plus de place, Cartier tient à préserver l’aspect humain de la création.

La maison affirme fièrement que moins de 15% du travail réalisé dans ses ateliers fait appel à la technologie numérique, affirmant ainsi son engagement envers la maîtrise artisanale.

Le défi est de taille pour Cartier, qui, en plus de s’affirmer comme un leader dans le domaine du luxe, se positionne en gardien du savoir-faire artisanal de la haute joaillerie.

En doublant son nombre de stagiaires et en recrutant la moitié d’entre eux, la maison Cartier ne se contente pas de préserver un héritage ; elle le renforce et le prépare pour l’avenir.

Avec un tel engagement envers l’excellence artisanale, Cartier fait un pari audacieux sur l’avenir du luxe : un avenir où la main de l’artisan est irremplaçable et où chaque bijou raconte une histoire d’art, de passion et de précision.

C’est dans cet esprit que chaque année, plus de 100 jeunes talents sont accueillis pour se former aux métiers exigeants de la joaillerie et de l’horlogerie.

Un investissement à long terme pour Cartier, mais également un investissement dans la culture et l’excellence française.

Le plus grand atelier de haute joaillerie au monde de Cartier ne se résume pas à une simple augmentation de taille ou de capacité. Il symbolise une promesse, celle de la continuité d’un artisanat d’exception, et l’assurance que les merveilles qui en émanent sont non seulement des pièces de luxe, mais aussi des témoins d’un patrimoine vivant et vibrant.

Chez Cartier, chaque collier, chaque bague et chaque diadème est bien plus qu’un objet de désir.

Ce sont des ambassadeurs d’un art qui refuse de céder face à la production de masse et à l’automatisation.

Dans cet atelier parisien, la haute joaillerie n’est pas seulement préservée, elle est célébrée, enseignée et propulsée vers l’avenir avec un respect profond pour les techniques qui ont fait sa grandeur.

Thibaut Lilas, directeur des ressources humaines chez Cartier Manufacturing, conclut avec un message d’espoir et de défi : “La meilleure façon d’entrer chez Cartier, c’est un stage en apprentissage. Nous avons triplé nos effectifs dans la joaillerie en dix ans, et nous ne comptons pas nous arrêter là.”

C’est une affirmation claire que, même dans un monde de plus en plus tourné vers le digital, il y aura toujours une place pour l’artisanat d’excellence, pour l’humanité dans l’art, et pour le luxe qui ne se démode jamais.

Crédits photocopies : Cartier 

Opportunité de carrière M&M : Talents